Ils aiment la vitesse, les dangers et les défis hors norme : découvrez la folle vie des Skippers #RDR2018 #SailingJonas #SimpleCRM #RDR

Simple CRM, partenaire officiel du skipper JONAS GERCKENS,  vous en dit un peu plus sur le monde de la voile.


« Skipper » est le nom donné aux capitaines de bateaux. Ce terme était autrefois utilisé pour désigner les commandants des navires marchands, désormais, il est aussi bien utilisé lors des croisières touristiques que dans le contexte d’une course au large en voiliers. Faisons donc le point sur ces « hommes à tout faire » des courses en solitaire.

 

Skipper, le métier d’une vie


Vous vous en doutez, on ne devient pas expert en navigation sur l’espace d’une journée.

Le métier de Skipper est complexe, si bien que la plupart des Skippers professionnels ont commencé leur apprentissage très tôt, beaucoup dès leur plus jeune âge en suivant des classes de mer scolaire dès le primaire.  Aucun risque de s’endormir sur les bancs de l’école pour ces apprentis marins !

Pour ces Skippers en herbe, l’après-midi était alors l’occasion de partir naviguer sur leur « optimiste », nom des bateaux adaptés aux plus jeunes.
Jonas Gerckens a découvert la navigation à l’âge de 2 ans

C’était alors l’occasion pour eux d’apprendre les rudiments de la navigation. Savoir utiliser un vent pour avancer, comprendre les marées ou savoir préparer un bateau en équipe, c’était là que l’apprentissage commençait. Leur curiosité alors aiguisée, la liberté tant appréciée de la navigation en mer découverte, leur voyage pouvait commencer.
FUN FACT (Pour briller à vos soirées entre amis !)
Connaissez-vous le sport le plus proche de la course à voile ?
Non ? …
C’est l’alpinisme ! Car ils partagent tous deux la même règle des 3F :
Le froid - La faim - La fatigue

Un métier aux multiples facettes


Sur un bateau, chaque membre de l’équipage a sa fonction spécifique, ses devoirs, ses droits et responsabilités ainsi que sa place dans la hiérarchie.  Mais lorsque le Skipper navigue en solitaire, il doit alors endosser toutes les casquettes à la fois.

Il doit dès lors connaître toutes les ficelles de son bateau (ou plutôt les cordages !), son expertise doit s’étendre des voiles à l’électronique, en passant par l’analyse météo ou la mécanique des différents composants. Chacune de ces facettes est cruciale, c’est donc un véritable « homme à tout faire » que doit devenir l’apprenti Skipper s’il veut se hisser aux plus hauts sommets de la compétition nautique.   

 

Quelles qualités faut-il pour être un bon Skipper ?

 

Le sens des responsabilités


Etre Skipper, c’est être responsable d’un bateau, mais c’est aussi et surtout être responsable de sa vie. Il faut savoir endosser le poids de ses actions, être prêt à manquer de sommeil, à travailler lorsque l’énergie est au plus bas. Le Skipper est aussi soumis aux épreuves météorologiques, il faut donc avoir le sens des responsabilités pour aller loin dans un domaine où chaque problème nécessite une réponse juste et immédiate.

Durant les courses au large, les Skippers doivent fragmenter leur sommeil. Ils en viennent à dormir par tranches de 20 minutes seulement pour un total de quelques heures par jour !

 

Une bonne dose de sang-froid


Lorsqu’un imprévu arrive, il faut garder les idées claires, et ce dans des moments parfois de pression intense. Imaginez-vous, vous participez à une course transatlantique, cela fait 6 jours que vous êtes en mer, vous avez peu dormi, vous êtes épuisés, le manque d’énergie commence à se faire sentir. Soudain, le ciel jusque-là serein s’obscurcit au-dessus de vous, la mer se déchaine de plus en plus, secoue votre embarcation jusqu’à briser une des pièces de votre moteur. Vous devez alors réparer votre machine, vite, bien, sous les secousses d’un vent déchaîné et d’une pluie battante.

Cette situation n’est pas si exceptionnelle, et il vous faudra alors respirer un grand coup afin d’avoir le sang-froid nécessaire pour y faire face.

 

Autonomie


Outre les quelques communication radio par jour, le Skipper est seul, personne sur son bateau, et personne à l’horizon. Solitaire en mer, il devra alors allier toutes ses connaissances et faire preuve d’une exceptionnelle autonomie pour mener à bien son embarcation et arriver à bon port, en toute sécurité.

Enfin, d’autres qualités sont nécessaires au Skipper, telles qu’une excellente condition physique, une résistance à la fatigue et surtout la passion du sport nautique pour affronter ces épreuves et en ressortir avec l’envie d’y retourner.

Vous comprenez désormais un peu mieux en quoi consistera le travail à effectuer par Jonas lors de sa Route du Rhum 2018, en espérant bien sûr vous avoir à nos côtés pour le soutenir comme il se doit !

 

La vie d’un Skipper à bord de son voilier avec Jonas 


Share on Google Plus

A propos de SIMPLE CRM Brice Cornet

Simple CRM est un logiciel CRM en ligne qui a pour mission de rendre ses utilisateurs heureux.
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Editeur responsable: Simple CRM GROUP 24 rue Piretfontaine, 4140 Sprimont, Belgique. Contact : julie(at)scrm-group.eu